Super Entrepreneur

Le blog des entrepreneurs heureux

Super Entrepreneur - Le blog des entrepreneurs heureux

L’échec : un gage de réussite

route-du-succes

Savez-vous combien il est important d’échouer pour réussir ? Croyez-vous que les personnes qui ont réussi m’ont jamais vécu d’échec ?

Le succès est une somme d’échecs dont on a tiré des leçons pour grandir et avancer. L’échec est NOR-MAL. Il fait partie du processus de vie de l’entrepreneur, il fait partie de notre apprentissage.

Savez-vous combien de fois vous êtes tombé pour apprendre à marcher … ? Près de 2000 fois !!!

J’aimerai partager avec vous quelques exemples de personnes qui ont échoué avant de réussir :

Steve Jobs a été « viré » en 1985 de chez Apple par ses actionnaires pour y revenir en 1997 et créer plusieurs produits emblématiques tels que l’iPod, l’iPhone et l’iPad.

Walt Disney a été remercié de son journal car il manquait de créativité. Il s’est entendu dire qu’une souris ne fonctionnerait jamais au cinéma. Il a dissout sa première société en faisant faillite et n’avait plus de quoi se nourrir.

Michael Jordan a été exclu de son équipe de basket-ball au lycée ! Il a déclaré : « J’ai raté plus de 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu près de 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis. »

Thomas Edison est également un roi de l’échec. Il lui a fallu plus de 1 200 tentatives pour que son prototype puisse illuminer une pièce.

Ou encore Steven Spielberg qui a été refusé 3 fois par une école de cinéma. Le point commun entre ses différents hommes est qu’ils étaient tous stimulés par le désir de réussir plutôt que par la crainte de l’échec et là est toute la nuance pour atteindre ses objectifs et connaître le succès.

Je vous donne quelques clés pour faire face aux échecs :

1 – Acceptez l’échec…

Il est certain qu’au moment où l’échec arrive, on a un sentiment de culpabilité, de fureur, ou bien le sentiment d’être nul ou encore on a des regrets sur la prise de mauvaises décisions. De fait, ce n’est pas évident au départ d’accepter. J’ai vécu quelques échecs, j’ai choisi de mauvais fournisseurs, de mauvais collaborateurs, fait de mauvais investissements, réalisé de mauvaises dépenses, effectué de mauvais choix. Franchement, sur le moment, j’ai ressenti tout ce que je viens de vous décrire mais aujourd’hui, je suis heureuse que tout cela me soit arrivé. Premièrement parce que ça risque de moins m’arriver et que j’ai appris de chacune de ces expériences et deuxièmement je me sens plus forte et plus expérimentée qu’auparavant.

L’échec fait partie de votre vie, tirez-en les bonnes leçons et avancez.

2 – N’ayez aucun regret

Evidemment sur le moment, ce n’est pas évident de gérer ses émotions mais si vous avez subi un ou plusieurs échecs, c’est certainement arrivé pour vous enseigner quelque chose dont vous aviez besoin pour avancer. Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort, c’est aussi simple que cela. Ce n’est pas un échec, c’est une leçon.

3 – Grandissez et avancez

Si vous connaissez des échecs, c’est que vous progressez. Si vous ne tombez jamais en ski, vous ne progressez pas. Si vous ne vous trompez pas, vous n’apprenez pas. Si vous faites uniquement ce que vous savez faire, vous n’avancez pas. Echouer, c’est apprendre.

Anthony Robins, célèbre coach en développement personnel et motivational speaker dit : « L’échec n’existe pas, seuls les résultats existent. »

Le plus grand échec que vous pouvez vous infliger est de ne jamais essayer.

N’ayez pas peur des erreurs et des échecs : ce sont des outils pour comprendre et vous mener vers la réussite.

Je vous souhaite de vivre des échecs qui vous feront avancer 😉

Une super entrepreneuse 😉

  • Morgane a dit :

    J’aime beaucoup ton article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*

-->